Tout savoir sur la guerre du Swipe entre Tinder et Bumble

Tinder Bumble It's a war !

Les deux applications de rencontres les plus populaires au monde se renvoient coup sur coup avec d’un côté Tinder, le joyau du groupe Match, plus gros groupe de rencontre en ligne mondiale et de l’autre, Bumble dirigé par l’entrepreneuse Whitney Wolfe Herd et le géant Badoo.




Sommaire :
Harcèlement sexuel et démissions chez l'appli Tinder
Création de Bumble avec des anciens de Tinder
Tinder souhaite acquérir la petite appli devenu menaçante
Une guerre judiciaire qui devient inévitable




Harcèlement sexuel et démissions chez l'appli Tinder


pub appli tinder

Rappel des faits : Whitney Wolfe Herd crée en 2012 l'application Tinder, c'est d'ailleurs la seule femme parmi les 7 co-fondateurs.

L'application de rencontre connait un succés fulgurant en révolutionnant le secteur avec une nouvelle approche pour choisir les profils et créer des "Matchs".

Cependant des tensions éclatent au sein de la direction et Whitney Wolfe Herd décide de quitter la société avec fracas en 2014. Elle accuse au passage de harcèlement sexuel Justin Mateen, un de ses ex et co-fondateur de Tinder également.

Il aurait mal vécu leur séparation, l’aurait traité de p*** devant d’autres collègues avant de vouloir la licencier prétextant qu’avoir une femme de 24 ans dans la direction de l’entreprise ne faisait pas sérieux, ambiance...

Elle empoche 1 million de dollar ainsi que des parts de la société en quittant Tinder..

Elle déclara d’ailleurs en partant que Tinder représente "le pire de la misogynie et du stéréotype du mâle-alpha trop souvent associé aux startups dans les nouvelles technologies ".


Création de Bumble avec des anciens de Tinder

pub appli bumble

C’est à ce moment là,  en 2014, que Whitney Wolfe Herd se décide de créer Bumble, application de rencontre censé redonné le pouvoir aux femmes en leur promettant une expérience plus sure. Elle créé l’application avec Christopher Gulczynski et Sarah Mick deux anciens cadres importants de … Tinder, ce qui ne sera pas anodin pour la suite.

La particularité principale de Bumble est que les femmes doivent contacter leur ”Match” en premier et qu’une Match disparait après 24 heures s'il n’y a pas eu de communication entre les 2 célibataires.

A noter qu’elle créé Bumble après avoir été contacté par Andrey Andreev qui n’est rien d’autre que le fondateur de Badoo, appli de rencontre numéro 1 pendant des années avant que Tinder lui dame le pion.

Bumble est donc majoritairement la propriété de Badoo, (à hauteur de 75%) ce qui n’est pas un simple détail au regard de la suite.

Bumble connait un succès fulgurant, 4ème appli de rencontre la plus téléchargée aux USA en 2016, elle devient 3ème en 2018 juste derriere … Tinder évidemment (et POF qui fait parti du même groupe que Tinder).



Tinder souhaite acquérir la petite appli devenu menaçante

siege du groupe InterActiveCorp

Durant l’été 2018, Le groupe de Tinder, InterActiveCorp propose à Bumble de la racheter pour 450 millions de dollars.

Offre refusée par Bumble qui jugeait qu'elle était bien en dessous de la valeur de l'application.

Après divers échanges d’informations sur la situation financière et la stratégie marketing de Bumble, le groupe de Tinder continue à essayer de renégocier le rachat de Bumble durant plusieurs mois, en vain.

Il augmente sensiblement son offre d’achat avant d'abandonner la transaction.

C’est là que Tinder se décide à contre-attaquer en adoptant dans un premier temps dans son application une option qui a fait la singularité et le succès de Bumble : Permettre aux femmes de choisir les hommes avec qui elles veulent parler.

Une guerre judiciaire qui devient inévitable

whitney wolfe herd

La deuxième action de Tinder en Mars 2016 fut une véritable déclaration de guerre.

Tinder décide d’attaquer Bumble en justice pour avoir copié le concept de Tinder dans son ergonomie et son design."

Ils estiment que Bumble s'est approprié le terme Swipe (faire glisser les profils avec son doigt) qui est une propriété de Tinder et l'accusent également d’avoir débauché 2 cadres de l’entreprises Christopher Gulczynski et Sarah Mick que nous avons mentionné plus haut qui connaissaient des informations confidentielles sur Tinder.

Pour répondre à cela Bumble a d’abord publié une lettre ouverte dans les espaces publicitaires de 2 grands magazines US The New York Times et the Dallas Morning News.

“Cher Groupe Match, on “swipe” à gauche sur vous (action qui signifie le rejet d’un profil sur Tinder et Bumble ndlr ). On “swipe” à gauche sur vos nombreuses tentatives pour nous acheter, nous copier, et maintenant nous intimider. On ne fera jamais partie des vôtres. Peu importe le prix, nous resterons toujours fidèles à nos valeurs.”

Mark Zuckenberg La réplique ne s’arrête pas là puisque Bumble décide à son tour d’attaquer Tinder en justice en leur reprochant de vouloir ternir l’image de la société et effrayer les investisseurs avec des arguments absurdes et sans fondement .


Ils demandent à leur tour 400 millions de dollar pour les dommages causés. Somme qui est presque la somme que Tinder proposait pour acheter Bumble durant l’été 2018. Il semble qu’aucune des deux parties ne soit prête à faire des concessions. Au royaume des applis de rencontres, il ne peut y avoir qu’un roi.

A noter que Dating, l’application de rencontre de Facebook, déjà lancé sur des pays test comme la Colombiefrappe à la porte de ce juteux marché et risque de mettre tout le monde d’accord.

 



Par Franck Evin, Mise à jour 25 Avril 2019


Guerre entre Tinder et Bumble

Cet article vous a plu ?
4.5 (1 votes)

Catégories:Business